Déjà disponibles depuis plusieurs mois et présentes notamment dans des lieux public (aéroports, gares…), les kiosques de décontamination de clés USB d’Orange Cyberdefense sont maintenant déclinés dans des modèles réduits. Les mini-bornes Malware Cleaner proposées par la filiale d’Orange Business Services spécialisée dans la lutte contre les cybermenaces ont vocation à se retrouver dans des entreprises, des écoles ou encore des hôpitaux. « Grâce à cette version moins onéreuse et nomade, les entreprises peuvent généraliser le réflexe de décontamination des clés USB. Mobiles, il est possible de les mettre à disposition à l’accueil, dans des salles de réunions de l’entreprise ou encore partagées entre différents sites en fonction des besoins », indique Orange Cyberdefense dans un communiqué.

Développées au sein des équipes de hacking éthique du groupe, ces mini-bornes permettent de détecter rapidement les logiciels malveillants (virus, ransomwares…) éventuellement présentes dans des clés USB, de supprimer les fichiers infectés ou de les placer en quarantaine. Un rapport de sécurité peut aussi être édité pour plus de précisions sur les signatures des attaques détectées par exemple.

Un tarif de 2 990 €HT couplé à un abonnement annuel de 2 490 €HT

La solution Malware Cleaner d’Orange Cyberdefense intègre 5 moteurs de recherche antivirale permettant de détecter les cybermenaces. Il s’agit de Kaspersky, Sophos, F-Secure, ClamAV et Dr.Web, nous a précisé un porte-parole d’Orange Cyberdefense. Ces derniers sont mis à jour quotidiennement de façon automatique quand la borne est connecté à Internet via le réseau de l’entreprise ou en 4G.« Malware Cleaner inclut une console d’administration pour gérer les bornes à distance permettant de vérifier le bon fonctionnement et les mises à jour, de disposer de statistiques d‘utilisation en temps réel, de connaître le nombre de fichiers infectés ou encore les types d’attaques observées », précise Orange Cyberdefense. Pour la version mini-borne, l’acquisition du matériel est de 2 990 euros HT auquel vient s’ajouter un abonnement annuel de 2 490 euros HT, nous a par ailleurs indiqué un porte-parole du groupe.